La génération Réservoir a du talent

Article paru dans Le Parisien | 20 Févr. 2015
Half Way Station. C’est le nom du groupe hollandais qui a remporté, hier, la 9e édition de Génération Réservoir. Un festival tremplin de trois jours, organisé chaque année par le Réservoir, une petite salle de spectacle située dans le XIe. « Nous sommes surpris mais très heureux », lance Elma, la chanteuse pop-folk à la beauté hypnotique et à la voix surpuissante.

Le groupe s’est formé il y a un peu plus d’un an et avait déjà participé à ce type de concours au Pays- Bas. Jouant au Réservoir pour la troisième fois, ils espèrent poursuivre un bout de leur carrière en France, où ils enregistrent leur troisième album.

Cette année, ils étaient douze groupes à être sélectionnés au festival. Trois prix ont été remis : Le prix du public pour Miam. Celui du jury pour Fiona Walden et Einleit, et le prix du Web et grand prix du jury pour Half Way Station.

Ils se produiront tous en live sur France Bleu mardi prochain. Car le but du festival est surtout là : donner aux artistes autoproduits une audience.Depuis 2006, cet événement parisien réunit les chanteurs, groupes, organisateurs, programmateurs et autres professionnels du monde de la musique, avec un seul mot d’ordre : découvrir les talents de demain. « Il a permis à Zaz, Hangar ou Flavia Coehlo d’être révélés au grand public », lance fièrement Mary De Vivo, la directrice du Réservoir. Ce lieu, c’est son bébé. Ancienne comédienne, elle a eu, il y a vingt ans, l’idée de faire de ce qui n’était qu’un vieil entrepôt désaffecté, un véritable espace de rencontres culturelles. « Peu à peu, c’est la musique qui a été privilégiée. C’est la chose la plus fédératrice », estime-t-elle. Et quoi de mieux pour fédérer que d’accueillir certaines des plus grandes légendes de la musique. Placebo en 2001, alors que le groupe n’était pas encore connu, Ben Harper ou Radiohead en 2003 ont déjà pu y poser leur guitare.

Devenu à la fois un restaurant, un club et une salle de concert, la salle se distingue par sa programmation plutôt variée. Si aujourd’hui, le Réservoir organise une soirée soul à partir de 22 heures, demain la salle se transformera en restaurant pour accueillir un « live brunch » en présence du groupe Groovy Project, dès 11 h 30. « C’est ça qui plaît. Cet éclectisme », conclut Mary De Vivo.

VOIR L’ARTICLE COMPLET